Conseils d’utilisation pour nos adjuvants bio-énergétiques

 

-Pour les peintures vinyliques et acryliques :
1 bouchon (6 ml) par litre de peinture.

-Pour les peintures à la chaux, les enduits, les crépis, les colles, c’est à dire des produits contenant des minéraux posés en couche fine :
1 bouchon pour 5 litres d’eau.

-Pour les mélanges chanvre et chaux, mortiers, bétons, plâtre, c’est à dire des produits faisant masse :
25 ml soit 4 bouchons pour 100 litres de produit fini, ou 250 ml pour 1 m3.

Pour la bonne diffusion des propriétés de l’adjuvant, il est conseillé d’utiliser un malaxeur pour le mélange dans les peintures, colles, enduits,…

Le dosage ne demande pas une grande rigueur pour les grosses masses. Ils sont donnés à titre indicatif. D’autres dosages peuvent être essayés. Par exemple pour les radiers, les dalles ou chapes épaisses, on peut ne prendre en compte que 5 à 7 cm d’épaisseur pour calculer le volume d’adjuvant nécessaire.

Note : Les teintures mère qui servent à la fabrication des adjuvants sont composées uniquement d’eau de source à laquelle est rajoutée un peu d’eau de mer (sérum de Quinton). Celle-ci se trouve en très haute dilution dans la fabrication des adjuvants et n’apporte aucune modification chimique aux produits utilisés. Ceux-ci se comportent mécaniquement de la même manière : leurs caractéristiques sont conservées.

Ces adjuvants à mélanger à l’eau sont élaborés à partir d’assemblages d’élixirs d’Harmonie Isoris fusionnés entre eux pour rayonner l’énergie souhaitée suivant la destination du local. Les murs deviennent rayonnants et génèrent une ambiance harmonisante. Ces synergies d’Élixirs purifient les mémoires des murs et du site. L’énergie qui s’en dégage favorise la régénération et diffuse des informations subtiles spécifiques suivant les pièces. De meilleurs résultats sont obtenus avec les matériaux naturels tels la chaux, le chanvre, le plâtre, le sable…

A défaut de travaux, il est possible de pulvériser ces synergies d’élixirs dans les pièces quand vous en sentez le besoin, chaque jour, tous les 3  jours, ou une fois par semaine, suivant l’intensité de l’utilisation du local.